Sur les lissages Japonais et Brésilien

Mieux vaut éviter toute manipulation juste après la réalisation du lissage japonais et du lissage brésilien : ne pas mouiller ou attacher ses cheveux pendant les 3 premiers jours. Ensuite, il est conseillé de retourner chez votre coiffeur afin d’effectuer un soin.
Evitez pendant 1 mois après les lissages d'aller à la piscine et à la mer.

Le lissage dit japonais ne convient pas sur un cheveu afro (crépu ou très crépu). Sachez que ce type de lissage n’est pas compatible avec les défrisages. En clair si vous appliquez un lissage dit japonais sur un cheveu déjà défrisé, il y a de très fortes probabilités que les cheveux cassent (à cause de l’incompatibilité des produits utilisés pour ces deux différentes méthodes). En outre, la casse n’est pas immédiate, mais survient souvent quelques mois plus tard.

Autre problème : le traitement des racines ! Il faut environ au minimum 10 cm de racine saine pour pouvoir réaliser correctement un lissage dit japonais. Hors, sur un cheveu afro la nécessité de traiter les racines se pose en général bien avant 6 mois (ce qui correspond à environ 6 cm de repousses, le cheveu pousse d’un cm par mois en moyenne). En clair même si on arrive à réaliser un lissage dit japonais sur un cheveu afro, il sera ensuite impossible de traiter les racines sans toucher la partie des cheveux qui a déjà été traitée ! Et donc cela va fortement altérer la qualité de vos cheveux et parfois les casser.

Donc même si cela fait rêver, oubliez ce type de lissage qui convient pour des cheveux de type métissé, oriental ou caucasien mais pas pour des cheveux africains ou crépus.

Sur le défrisage

Le plus important reste à connaître toujours le composant chimique du produit que l’on a utilisé lors du précédent défrisage car les produits à base d’ammoniaque (X-Extenso, Wellastrate…) sont incompatibles avec les autres à base d’hydroxyde de sodium « avec soude » ou de guanidine « sans soude » (Dark and Lovely, Botanical, Olive Oil…).

Votre cuir chevelu doit être en parfait état, sans pellicules ni irritations, plaques, eczéma, psoriasis

Vos cheveux doivent être sains, en bonne santé. S’ils sont fourchus, cassants, colorés ou légèrement décolorés ; il conviendra alors de leur faire des soins afin de les préparer pour le défrisage.

Ne jamais faire un défrisage sur des cheveux très décolorés ou ayant subit des colorations excessives. À coup sûr ils casseront…

Ne jamais faire un défrisage et colorer (ou décolorer) le jour même vos cheveux

Ne jamais faire un défrisage juste après avoir retiré ses tresses, nattes ou tissage. Un délai de 10 jours minimum et des soins sont nécessaires afin de réoxygéner le cuir chevelu.

Le défrisage s’applique à 8 mm environ des racines afin d’éviter de trop sensibiliser votre cuir chevelu

Le défrisage ne s’applique que sur les repousses et jamais sur la partie des cheveux qui ont déjà été défrisés.

Vous devez limiter la fréquence de vos défrisages. L’idéal est de pratiquer deux ou trois défrisages par ans. Au maximum vous devez en faire tous les deux mois.

Sur le démêlage et le défrisage

Beaucoup de personnes confondent le démêlage avec le défrisage. Les deux techniques utilisent les mêmes principes actifs. Ce qui les différencie c’est le temps d’action du produit, la technique utilisée et le type de cheveu.

Il est important de déterminer auparavant la technique désirée. Les cheveux défrisés avec des produits chimiques ne retrouvent plus leur texture initiale.

La différence entre les deux techniques :

Le démêlage : élimine les ondes ou les boucles des cheveux et réduit le volume

Le défrisage : ouvre les boucles et réduit le volume

Sur les cheveux humains et / Mèches « Human Hair »

Il existe plusieurs qualités et catégories de mèches. En l’absence de législation, on trouve dans le commerce des mélanges naturel-synthétique portant l’étiquette 100% Human Hair. Vendues quatre fois plus cher que les cheveux synthétiques, ces mèches s’emmêlent très souvent dès leur premier contact à l’humidité ou à l’eau chaude.

Plus coûteuses et plus malléables, les mèches écaillées, aussi appelées Cheveux brésiliens sont quant à elles de cheveux humains. Elles sont légères, souples et soyeuses. Elles se démêlent facilement et peuvent être réutilisées beaucoup plus longtemps. Sachez que les véritables cheveux naturels sont plus rares et très onéreux.

Sur les Extensions

Comment se laver les cheveux ?

On peut se laver les cheveux selon ses envies, au moins une fois par semaine ou après toute activité sportive. Avant le lavage, brossez et démêlez les cheveux et bannissez les shampooings gorgés de silicones, de corps gras. Lavez votre cuir chevelu et les pointes de fixation en allant de la racine jusqu’aux pointes et rincez en gardant la tête en arrière avec de l’eau tiède.

Comment les démêler sans perdre ses cheveux ?

Au moins deux fois par jour (matin et soir), démêlez-les sans mouvements brusques. Faites du brossage un moment de plaisir et de douceur. Quel que soit votre type d’extensions, partez des pointes et remontez jusqu’aux points de fixations. Si vous rencontrez des nœuds entre les points de fixations et le cuir chevelu, il faut séparer les mèches une à une aux doigts.

Comment les sécher ?

Pour absorber l’excès d’humidité, épongez en tapotant avec votre serviette. Utilisez de préférence un sèche-cheveux réglé à faible température ou sur air froid. Tenez-le à une distance d’au moins 15 cm de votre cuir chevelu et des points de fixation. L’idéal avec des cheveux bouclés ou ondulés, c’est de les laisser sécher naturellement à l’air libre.

Comment styliser notre chevelure avec les extensions ?

Selon l’effet désiré, on peut réaliser un brushing ou encore utiliser des rouleaux chauffants ou un fer à friser ou à lisser pour la mise en forme. Si les mèches sont de mauvaise qualité ou en fibre, elles ne supporteront aucune de chaleur.

Comment doit-on enlever les extensions ?

Il faut oublier que l’on peut s’enlever les extensions soi-même. Il est préférable de rendre chez le coiffeur qui les a posées.

Sur la coloration

Coloration et soins vont de pair ! Il va de soi qu’une fois colorés, vos cheveux deviennent de plus en plus fragiles, notamment à cause des agressions extérieures (UV, eau calcaire, pollution). Vous ferez non seulement des soins pour entretenir la couleur et sublimer la brillance des cheveux, mais aussi pour protéger la fibre capillaire. Optez pour des produits qui auront respecté la beauté de vos cheveux colorés, donc doux et nutritifs. L’idéal est de suivre un rituel que vous respecterez jour après jour.

Tous les quinze jours environ, on se fait un masque nourrissant, les bains d’huile sont tout aussi efficaces. L’intérêt ? Nourrir et réparer la cuticule, les cheveux seront lisses et soyeux, casseront moins. Chaque semaine, on procède à notre shampooing habituel, en n’oubliant pas l’après-shampooing. De préférence spécifique aux cheveux colorés, car un shampooing basique estomperait très vite la couleur. Et enfin, tous les jours, on hydrate à l’aide de sérum et de crèmes.

Sur les lissages Japonais et Brésilien

Mieux vaut éviter toute manipulation juste après la réalisation du lissage japonais et du lissage brésilien : ne pas mouiller ou attacher ses cheveux pendant les 3 premiers jours. Ensuite, il est conseillé de retourner chez votre coiffeur afin d’effectuer un soin.
Evitez pendant 1 mois après les lissages d'aller à la piscine et à la mer.

Le lissage dit japonais ne convient pas sur un cheveu afro (crépu ou très crépu). Sachez que ce type de lissage n’est pas compatible avec les défrisages. En clair si vous appliquez un lissage dit japonais sur un cheveu déjà défrisé, il y a de très fortes probabilités que les cheveux cassent (à cause de l’incompatibilité des produits utilisés pour ces deux différentes méthodes). En outre, la casse n’est pas immédiate, mais survient souvent quelques mois plus tard.

Autre problème : le traitement des racines ! Il faut environ au minimum 10 cm de racine saine pour pouvoir réaliser correctement un lissage dit japonais. Hors, sur un cheveu afro la nécessité de traiter les racines se pose en général bien avant 6 mois (ce qui correspond à environ 6 cm de repousses, le cheveu pousse d’un cm par mois en moyenne). En clair même si on arrive à réaliser un lissage dit japonais sur un cheveu afro, il sera ensuite impossible de traiter les racines sans toucher la partie des cheveux qui a déjà été traitée ! Et donc cela va fortement altérer la qualité de vos cheveux et parfois les casser.

Donc même si cela fait rêver, oubliez ce type de lissage qui convient pour des cheveux de type métissé, oriental ou caucasien mais pas pour des cheveux africains ou crépus.

Sur le défrisage

Le plus important reste à connaître toujours le composant chimique du produit que l’on a utilisé lors du précédent défrisage car les produits à base d’ammoniaque (X-Extenso, Wellastrate…) sont incompatibles avec les autres à base d’hydroxyde de sodium « avec soude » ou de guanidine « sans soude » (Dark and Lovely, Botanical, Olive Oil…).

Votre cuir chevelu doit être en parfait état, sans pellicules ni irritations, plaques, eczéma, psoriasis

Vos cheveux doivent être sains, en bonne santé. S’ils sont fourchus, cassants, colorés ou légèrement décolorés ; il conviendra alors de leur faire des soins afin de les préparer pour le défrisage.

Ne jamais faire un défrisage sur des cheveux très décolorés ou ayant subit des colorations excessives. À coup sûr ils casseront…

Ne jamais faire un défrisage et colorer (ou décolorer) le jour même vos cheveux

Ne jamais faire un défrisage juste après avoir retiré ses tresses, nattes ou tissage. Un délai de 10 jours minimum et des soins sont nécessaires afin de réoxygéner le cuir chevelu.

Le défrisage s’applique à 8 mm environ des racines afin d’éviter de trop sensibiliser votre cuir chevelu

Le défrisage ne s’applique que sur les repousses et jamais sur la partie des cheveux qui ont déjà été défrisés.

Vous devez limiter la fréquence de vos défrisages. L’idéal est de pratiquer deux ou trois défrisages par ans. Au maximum vous devez en faire tous les deux mois.

Sur le démêlage et le défrisage

Beaucoup de personnes confondent le démêlage avec le défrisage. Les deux techniques utilisent les mêmes principes actifs. Ce qui les différencie c’est le temps d’action du produit, la technique utilisée et le type de cheveu.

Il est important de déterminer auparavant la technique désirée. Les cheveux défrisés avec des produits chimiques ne retrouvent plus leur texture initiale.

La différence entre les deux techniques :

Le démêlage : élimine les ondes ou les boucles des cheveux et réduit le volume

Le défrisage : ouvre les boucles et réduit le volume

Sur les cheveux humains et / Mèches « Human Hair »

Il existe plusieurs qualités et catégories de mèches. En l’absence de législation, on trouve dans le commerce des mélanges naturel-synthétique portant l’étiquette 100% Human Hair. Vendues quatre fois plus cher que les cheveux synthétiques, ces mèches s’emmêlent très souvent dès leur premier contact à l’humidité ou à l’eau chaude.

Plus coûteuses et plus malléables, les mèches écaillées, aussi appelées Cheveux brésiliens sont quant à elles de cheveux humains. Elles sont légères, souples et soyeuses. Elles se démêlent facilement et peuvent être réutilisées beaucoup plus longtemps. Sachez que les véritables cheveux naturels sont plus rares et très onéreux.

Sur les Extensions

Comment se laver les cheveux ?

On peut se laver les cheveux selon ses envies, au moins une fois par semaine ou après toute activité sportive. Avant le lavage, brossez et démêlez les cheveux et bannissez les shampooings gorgés de silicones, de corps gras. Lavez votre cuir chevelu et les pointes de fixation en allant de la racine jusqu’aux pointes et rincez en gardant la tête en arrière avec de l’eau tiède.

Comment les démêler sans perdre ses cheveux ?

Au moins deux fois par jour (matin et soir), démêlez-les sans mouvements brusques. Faites du brossage un moment de plaisir et de douceur. Quel que soit votre type d’extensions, partez des pointes et remontez jusqu’aux points de fixations. Si vous rencontrez des nœuds entre les points de fixations et le cuir chevelu, il faut séparer les mèches une à une aux doigts.

Comment les sécher ?

Pour absorber l’excès d’humidité, épongez en tapotant avec votre serviette. Utilisez de préférence un sèche-cheveux réglé à faible température ou sur air froid. Tenez-le à une distance d’au moins 15 cm de votre cuir chevelu et des points de fixation. L’idéal avec des cheveux bouclés ou ondulés, c’est de les laisser sécher naturellement à l’air libre.

Comment styliser notre chevelure avec les extensions ?

Selon l’effet désiré, on peut réaliser un brushing ou encore utiliser des rouleaux chauffants ou un fer à friser ou à lisser pour la mise en forme. Si les mèches sont de mauvaise qualité ou en fibre, elles ne supporteront aucune de chaleur.

Comment doit-on enlever les extensions ?

Il faut oublier que l’on peut s’enlever les extensions soi-même. Il est préférable de rendre chez le coiffeur qui les a posées.

Sur la coloration

Coloration et soins vont de pair ! Il va de soi qu’une fois colorés, vos cheveux deviennent de plus en plus fragiles, notamment à cause des agressions extérieures (UV, eau calcaire, pollution). Vous ferez non seulement des soins pour entretenir la couleur et sublimer la brillance des cheveux, mais aussi pour protéger la fibre capillaire. Optez pour des produits qui auront respecté la beauté de vos cheveux colorés, donc doux et nutritifs. L’idéal est de suivre un rituel que vous respecterez jour après jour.

Tous les quinze jours environ, on se fait un masque nourrissant, les bains d’huile sont tout aussi efficaces. L’intérêt ? Nourrir et réparer la cuticule, les cheveux seront lisses et soyeux, casseront moins. Chaque semaine, on procède à notre shampooing habituel, en n’oubliant pas l’après-shampooing. De préférence spécifique aux cheveux colorés, car un shampooing basique estomperait très vite la couleur. Et enfin, tous les jours, on hydrate à l’aide de sérum et de crèmes.

 

Toucouleurs - © 2014 - Création du site web : Pro-data LGI

Bon à savoir

Sur les lissages Japonais et Brésilien

Mieux vaut éviter toute manipulation juste après la réalisation du lissage japonais et du lissage brésilien : ne pas mouiller ou attacher ses cheveux pendant les 3 premiers jours. Ensuite, il est conseillé de retourner chez votre coiffeur afin d’effectuer un soin.
Evitez pendant 1 mois après les lissages d'aller à la piscine et à la mer.

Le lissage dit japonais ne convient pas sur un cheveu afro (crépu ou très crépu). Sachez que ce type de lissage n’est pas compatible avec les défrisages. En clair si vous appliquez un lissage dit japonais sur un cheveu déjà défrisé, il y a de très fortes probabilités que les cheveux cassent (à cause de l’incompatibilité des produits utilisés pour ces deux différentes méthodes). En outre, la casse n’est pas immédiate, mais survient souvent quelques mois plus tard.

Autre problème : le traitement des racines ! Il faut environ au minimum 10 cm de racine saine pour pouvoir réaliser correctement un lissage dit japonais. Hors, sur un cheveu afro la nécessité de traiter les racines se pose en général bien avant 6 mois (ce qui correspond à environ 6 cm de repousses, le cheveu pousse d’un cm par mois en moyenne). En clair même si on arrive à réaliser un lissage dit japonais sur un cheveu afro, il sera ensuite impossible de traiter les racines sans toucher la partie des cheveux qui a déjà été traitée ! Et donc cela va fortement altérer la qualité de vos cheveux et parfois les casser.

Donc même si cela fait rêver, oubliez ce type de lissage qui convient pour des cheveux de type métissé, oriental ou caucasien mais pas pour des cheveux africains ou crépus.

Sur le défrisage

Le plus important reste à connaître toujours le composant chimique du produit que l’on a utilisé lors du précédent défrisage car les produits à base d’ammoniaque (X-Extenso, Wellastrate…) sont incompatibles avec les autres à base d’hydroxyde de sodium « avec soude » ou de guanidine « sans soude » (Dark and Lovely, Botanical, Olive Oil…).

Votre cuir chevelu doit être en parfait état, sans pellicules ni irritations, plaques, eczéma, psoriasis

Vos cheveux doivent être sains, en bonne santé. S’ils sont fourchus, cassants, colorés ou légèrement décolorés ; il conviendra alors de leur faire des soins afin de les préparer pour le défrisage.

Ne jamais faire un défrisage sur des cheveux très décolorés ou ayant subit des colorations excessives. À coup sûr ils casseront…

Ne jamais faire un défrisage et colorer (ou décolorer) le jour même vos cheveux

Ne jamais faire un défrisage juste après avoir retiré ses tresses, nattes ou tissage. Un délai de 10 jours minimum et des soins sont nécessaires afin de réoxygéner le cuir chevelu.

Le défrisage s’applique à 8 mm environ des racines afin d’éviter de trop sensibiliser votre cuir chevelu

Le défrisage ne s’applique que sur les repousses et jamais sur la partie des cheveux qui ont déjà été défrisés.

Vous devez limiter la fréquence de vos défrisages. L’idéal est de pratiquer deux ou trois défrisages par ans. Au maximum vous devez en faire tous les deux mois.

Sur le démêlage et le défrisage

Beaucoup de personnes confondent le démêlage avec le défrisage. Les deux techniques utilisent les mêmes principes actifs. Ce qui les différencie c’est le temps d’action du produit, la technique utilisée et le type de cheveu.

Il est important de déterminer auparavant la technique désirée. Les cheveux défrisés avec des produits chimiques ne retrouvent plus leur texture initiale.

La différence entre les deux techniques :

Le démêlage : élimine les ondes ou les boucles des cheveux et réduit le volume

Le défrisage : ouvre les boucles et réduit le volume

Sur les cheveux humains et / Mèches « Human Hair »

Il existe plusieurs qualités et catégories de mèches. En l’absence de législation, on trouve dans le commerce des mélanges naturel-synthétique portant l’étiquette 100% Human Hair. Vendues quatre fois plus cher que les cheveux synthétiques, ces mèches s’emmêlent très souvent dès leur premier contact à l’humidité ou à l’eau chaude.

Plus coûteuses et plus malléables, les mèches écaillées, aussi appelées Cheveux brésiliens sont quant à elles de cheveux humains. Elles sont légères, souples et soyeuses. Elles se démêlent facilement et peuvent être réutilisées beaucoup plus longtemps. Sachez que les véritables cheveux naturels sont plus rares et très onéreux.

Sur les Extensions

Comment se laver les cheveux ?

On peut se laver les cheveux selon ses envies, au moins une fois par semaine ou après toute activité sportive. Avant le lavage, brossez et démêlez les cheveux et bannissez les shampooings gorgés de silicones, de corps gras. Lavez votre cuir chevelu et les pointes de fixation en allant de la racine jusqu’aux pointes et rincez en gardant la tête en arrière avec de l’eau tiède.

Comment les démêler sans perdre ses cheveux ?

Au moins deux fois par jour (matin et soir), démêlez-les sans mouvements brusques. Faites du brossage un moment de plaisir et de douceur. Quel que soit votre type d’extensions, partez des pointes et remontez jusqu’aux points de fixations. Si vous rencontrez des nœuds entre les points de fixations et le cuir chevelu, il faut séparer les mèches une à une aux doigts.

Comment les sécher ?

Pour absorber l’excès d’humidité, épongez en tapotant avec votre serviette. Utilisez de préférence un sèche-cheveux réglé à faible température ou sur air froid. Tenez-le à une distance d’au moins 15 cm de votre cuir chevelu et des points de fixation. L’idéal avec des cheveux bouclés ou ondulés, c’est de les laisser sécher naturellement à l’air libre.

Comment styliser notre chevelure avec les extensions ?

Selon l’effet désiré, on peut réaliser un brushing ou encore utiliser des rouleaux chauffants ou un fer à friser ou à lisser pour la mise en forme. Si les mèches sont de mauvaise qualité ou en fibre, elles ne supporteront aucune de chaleur.

Comment doit-on enlever les extensions ?

Il faut oublier que l’on peut s’enlever les extensions soi-même. Il est préférable de rendre chez le coiffeur qui les a posées.

Sur la coloration

Coloration et soins vont de pair ! Il va de soi qu’une fois colorés, vos cheveux deviennent de plus en plus fragiles, notamment à cause des agressions extérieures (UV, eau calcaire, pollution). Vous ferez non seulement des soins pour entretenir la couleur et sublimer la brillance des cheveux, mais aussi pour protéger la fibre capillaire. Optez pour des produits qui auront respecté la beauté de vos cheveux colorés, donc doux et nutritifs. L’idéal est de suivre un rituel que vous respecterez jour après jour.

Tous les quinze jours environ, on se fait un masque nourrissant, les bains d’huile sont tout aussi efficaces. L’intérêt ? Nourrir et réparer la cuticule, les cheveux seront lisses et soyeux, casseront moins. Chaque semaine, on procède à notre shampooing habituel, en n’oubliant pas l’après-shampooing. De préférence spécifique aux cheveux colorés, car un shampooing basique estomperait très vite la couleur. Et enfin, tous les jours, on hydrate à l’aide de sérum et de crèmes.